Edito du numéro 2

Bienvenue  !

Qu’est-ce qu’on y trouve, alors, dans ce nouveau numéro ? Des sorcières, d’abord, à travers la découverte d’une incroyable performeuse écoféministe et une étude de la figure de la féminazi. Les questionnements de genre apparaissent aussi via un conte navajo sur la séparation des sexes, un triptyque de Puck en créature queer et un passionnant entretien sur l’intime des femmes sous la Révolution culturelle chinoise.

En parlant d’intime, les sexualités et leurs représentations seront une fois de plus de la partie avec une analyse de l’insulte « enculé », le travail du sexe chez « Solange te parle » et un compte-rendu du cours donné par Michel Foucault sur la sexualité en 1964.

Les questions d’âge et de classe sociale, elles, seront interrogées dans un article sur l’humiliation des jeunes, entre Mantes-la-Jolie et la Comtesse de Ségur.
Enfin, deux objets littéraires non identifiés : un jeu de rôle BDSM, d’abord, autour du Loup et du petit Chaperon rouge… Et puis un texte poétique qui plaira particulièrement aux personnes présentes durant la soirée de lancement, puisqu’il est issu des secrets qu’elles y ont livrés.

Bonne lecture !

J’aimerais aussi vous remercier, vous, le lectorat d’En Marges ! : c’est grâce à vous que l’on poursuit ce périple. Merci aussi, bien sûr, aux donateurs et aux donatrices qui ont rendu et rendent encore l’existence de la revue possible. Si vous voulez nous soutenir, c’est par ici !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.