Le féminisme comme parcours de soin

Le féminisme est une thérapie politique

On les poussait entre elles, c’était le reste du monde qui préférait qu’elles restent ensemble, que leurs histoires circulent en circuit fermé. Il fallait qu’elles prennent soin réciproquement d’elles-mêmes pour pouvoir être présentables en société, sans faire de vagues. Il ne fallait pas que le viol sorte de ce cercle, qu’il contamine les autres, on faisait semblant de les plaindre mais on les préférait recluses ou éloignées, on les suppliait silencieusement de ne pas en parler en public

Marcia Burnier, Les orageuses
Read More