Édito du numéro 8

Chaque année, nous publions deux numéros : l’un thématique, l’autre non. C’est le cas de ce huitième opus, qui regroupe des contributions aussi diverses que foisonnantes, toujours autour de l’intime et du politique.

En vrac : un texte écrit par les bénévoles du Planning familial, un entretien sur la fétichisation raciale sur les sites de rencontre gay, une réflexion sur le féminisme comme thérapie politique et une autre sur l’invisibilisation des serveuses. Mais aussi trois poèmes, l’un autour d’un tableau, l’autre de photographies et le dernier qui donne la voie à une infirmière plongée dans un asile. La description enfin d’un laboratoire d’exploration en mixité choisie.

Quelques mots également pour vous remercier de votre soutien moral et financier, qui nous est essentiel, dans la mesure où nous sommes bénévoles et où nous nous refusons à accueillir toute publicité. Pour rappel, vous avez désormais la possibilité de faire un don ponctuel ou bien mensuel.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.